LA DATA DU PETIT MÉTROPOLITAIN

ÉDITORIAL / IMAGE

À LA CROISÉE DU GRAPHISME ET DE L’INFORMATION

Nous vivons aujourd’hui dans une société de l’instantané, où les informations s’enchainent et où le regard s’échappe dès qu’il est contrarié.
Si la datavisualisation peut apparaître comme une mode, elle répond surtout à un besoin de simplifier et de rendre plus lisible l’information.

La datavisualisation réunit l’ADN éditorial de bigbang et l’essence de son pôle créatif.

Nos équipes créative et éditoriale ont pleinement intégré les mécanismes des datavisualisations : partir de données brutes pour traduire le plus clairement et pédagogiquement possible des informations parfois complexes.

Le cerveau perçoit et analyse les images beaucoup plus rapidement qu’il ne le fait pour les textes (on parle de 60 000 fois plus vite).

Une information illustrée est donc plus vite comprise et mémorisée qu’une information écrite.

Pour nous, réaliser une datavisualisation, c’est d’abord raconter une histoire. C’est donc avant tout un travail éditorial et rédactionnel. La forme et le graphisme, n’étant que les moyens d’écriture.

 

Depuis 2016, bigbang conçoit chaque mois une datavisualisation sur une thématique donnée pour le magazine interne de la Métropole de Lyon : le Petit Métropolitain. Du télétravail, à la collecte des déchets, en passant par la formation et la préservation de la vie sauvage… Aucun sujet n’échappe à notre analyse !